La gratitude : un moyen simple et efficace pour cultiver le bonheur

Mis à jour : mars 5



La gratitude invite à arrêter de se comparer et à goûter à ce que l’on a.


Il y a dans la recherche du bonheur un piège : c’est celui de la comparaison. Comparaison avec les autres, avec avant, avec "ce qui aurait pu se passer si seulement je…., si seulement les autres…. ".

Eprouver de la gratitude, c’est recevoir ce qui est là, tel que c’est, dans la plénitude de ce que c’est, et non dans l’absence et le manque de ce qui n’est pas.

Avec la gratitude, le gout de vivre s’intensifie. L’extraordinaire se trouve soudain dans la profondeur de l’ordinaire.


Le « bof » quotidien retrouve du relief et le vie reprend du sens.

Si les moments difficiles sont inévitables, la gratitude nous permet de changer de regard et avec elle nous faisons le plein de ce qui est bien, là où ça va bien, quand ça va bien,…et par ricocher, cela permet de mieux faire face à ce qui nous chiffonne, nous blesse ou nous agresse.


Trop pudiques, trop égocentrés, ou trop pressés, nous oublions trop souvent les sourires, les mots et les gestes reçus , et nous remettons nos mercis à plus tard. 

Eprouver de la gratitude est un choix conscient de voir le bon dans notre vie, et les bonnes intentions que les autres ont à notre égard.

La gratitude c’est donc aussi de savoir apprécier ce que les autres font pour nous. C’est une vertu qui doit s’équilibre d’une authentique capacité à reconnaitre et à apprécier nos propres capacités et nos propres accomplissements.

« Apprécie toi toi-même autant que tu apprécies les autres ».


La bienveillance envers nous-même nous permet de reconnaitre nos propres forces et notre propre responsabilité dans ce qui nous arrive.


Dans les relations, en famille, au travail, dans la vie quotidienne, la gratitude est une émotion fondatrice qui crée du lien, de la confiance, mais c’est aussi une clé du bonheur intérieur.

Pratiquer la gratitude ça se travaille ! Elle se nourrie de surprises, de petits attentions et de plaisirs simples au quotidien.


Remercier autant que possible, chaque fois qu’on y pense. En paroles, en actes ou en silence, dans son coeur…


Et si dire merci était le meilleur moyen d’être heureux?


Sandra Checroun - Sophrologue certifiée RNCP

Séance collective en entreprise

Séance individuelle au cabinet (à Boulogne-Billancourt et à Montrouge)

La sophrologie ne se substitut pas à un traitement médical

Prenez rendez-vous sur Doctolib.fr